Blog

BUZ NETWORK – FREMENS PROCESS – ITW

Date : 2000

Pourrais-tu me raconter un peu votre histoire de la Bretagne jusqu’à la Réunion !?

En fait, on est tombé dans la tek en faisant une grosse teuf commerciale en 95…
On a enchainé les soirées en boite et les teufs payantes. Quelques mois plus tard, il y a eu le premier teknival en Bretagne, à Commana (été 95). Et là, forcément, questions… et révélations.
Petit à petit, on a commencé à aider les premiers sons qui se sont formés dans le Finistère, tout en bougeant un peu partout en France, et en particulier à Rennes.
On faisait de temps en temps péter des petites teufs (2 à 300 personnes), puis il y a eu la Shape-r connexion à Rennes en 99 et enfin Kartonpolis 2000…
On est parti juste après. On a toujours fait passer la teuf avant la tribe qui l’organisait. Du coup, on a souvent changé de nom, rejetant les modèles traditionnels des concerts pour placer la rave comme un évènement mystique dénué de toute connotation individualiste. On s’est appelé Buz, Subversion Elektronik, on a bien connu les gars de Synap6 et d’Oxyd (big up à eux !).
La moyenne d’âge de ceux qui sont partis de Bretagne est de 30 ans, mais elle a fortement diminué depuis qu’on est sur l’île ;-))

Qu’est ce que vous a apporté la teuf personnellement? en quoi elle vous a fait évoluer ?

La teuf, c’est beaucoup de paradoxes : une ouverture d’esprit indéniable, mais en même temps forcément un côté sectaire lié à l’aspect « underground ».
C’est aussi la liberté voire la gratuité, mais en même temps, on court toujours après le pognon pour faire le moindre truc, et c’est plutôt liberticide. On a l’impression de promouvoir des idées altermondialistes, voire anarchistes, mais on est tous bien intégrés dans la société …. va comprendre 😉
Ce qui est sûr, c’est que les Frees ont créé un ciment qui fait de nous une « family » plus qu’une bande de potes ! On a tous passé des sessions de plusieurs heures devant les enceintes, et le plaisir mystique qui en ressortait nous a poussé à le faire partager.
En fait, on considère les Free parties comme un phénomène SAIN, au moins dans son concept…. un peu terni par l’abondance et la consommation inconsciente des drogues.

Décris nous un peu votre matos, vos djs, lives et performers…

On a un peu moins de 10KW de son : 5 qu’on a ramené de France avec nous (JBL, GM), auxquels se rajoutent maintenant 3KW de turboson, et 2 de RCF.
Normalement, on devrait passer à 12KW sous peu… quand tout marche 🙂
Niveau DJs, on était 3 au départ, 1 est rentré en France depuis.
Aujourd’hui, des jeunes de talent, issus des sound systems reggae, nous prêtent main forte.. de la balle … en gros, on peut compter sur une 10aine de (bons) DJs locaux . Ya aussi VDA (rond croix/vip) qui vient de nous rejoindre.
Niveau live, on est quelques-uns à bidouiller les machines. Il y a toujours une session dans les teufs, je crois que tout le monde kiffe ça 🙂
Il faut dire que la Réunion est une île de passage. Il y a du monde installé ici, qui vient d’un peu partout. Résultat, il y a toujours des potes de potes, qui font partie de tel ou tel son, qui débarquent pour quelques temps, et qui jouent généralement sur notre son, ça permet d’avoir un peu de diversité…
On a eu des gars de Paris, du sud de la France, de la Bretagne, du sud ouest, etc… D’ailleurs, en passant, un grand merci à eux !
On passe aussi pas mal de temps sur le net : on a créé en BZH le site Buznetwork, puis Fremens Process à la réunion, et swtek.net, qui nous permet de continuer à choper des galettes, même à 11000 km de l’Europe.
Un grand merci aussi à tous ceux qui nous aidé depuis qu’on est à la réunion : cracheurs de feu, graffers, djs, livers, sculpteurs, teuffers, etc…

Qu’est-ce qui vous a décidé à bouger ?

Kartonpolis 2000 !!! cette teuf a été pour nous le révélateur de ce qui se passait partout en france, mais pas encore trop en Bretagne : trop de monde, trop d’emmerdes, trop de nawak, trop de perte de thunes, trop de critiques infondées, trop de keufs, trop de pub, trop de connards, trop de starsystem, trop de cailles, trop de drogues, trop de tout !!
On s’était bien pris la tête pour faire un rassemblement sympa, et c’est parti un peu en vrille… 10 jours plus tard, on prenait la décision de partir, et 1 mois après, on était 7 à débarquer à la Réunion, avec un container rempli principalement des outils à boom boom 🙂

Que pensez-vous de ce qui se passe en France actuellement ?

Un peu l’impression de revivre la fin des années 60, non ? devant l’engouement du public, certains vont tirer leur épingles du jeu (Heretik par exemple), d’autres vont tout lâcher…
Ce qui l’emportera, c’est le fric et le biz de la zik…
C’est dommage, on espère bien qu’un certain état d’esprit survivra, mais ça, ça ne passera que par un retour au côté sombre.. En tout cas, ça fait grave de bien de voir des reports sur des pures teufs à 200/300 personnes, un peu partout dans le monde ! pur feeling pour un pur spirit !!!
Quant aux sarko-teknis de 40 000 personnes, qui ressemblent, même sur les photos, à une foire aux sons, on préfère pas en parler… ça fait par contre bien plaisir d’avoir vu les manifs anti-sarko se dérouler partout en france.
Les frees européennes nous manquent 😉

Comment est perçu le mouvement sur votre île ? ya t’il du monde qui vous suit désormais dans votre action ?

Disons qu’au niveau de l’opinion public, on passe très bien : personne n’entend parler de nous 🙂 Les journaux (encore pires qu’en métropole), ne parlent généralement que des soirées commerciales. On reste discret, on fait en sorte qu’il n’y ai jamais de plainte ni d’accident, pour le moment ça marche.
Le groupe s’élargit tous les jours un peu plus. Pas mal de reconvertis de la house, de la tek ou du reggae commencent à kiffer le délire, et participent pleinement à l’orga des teufs. Ca aussi ça fait plaisir !!! Niveau public, de plus en plus de créoles, mais pas encore assez à notre goût.
La plupart des teuffeurs sont des gens qui comme nous, en ont eu assez des teufs en france, et qui sont venus se mettre un peu au calme ici…
Ca n’empêche pas de faire la teuf de temps en temps, héhéhé 🙂 Faut aussi dire que sur une île, tout est plus petit. On cotoie donc souvent différentes orgas (tekhouse ou transe)… ça fait du bien pour la diversité, parce que des Frees hardcore, yen a pas des masses 😉

Subissez-vous la même répression que nous en France ? les gendarmes là bas sont peut-être moins tendus….

Pour le moment, rien de sérieux. Mais les menaces se précisent un peu plus chaque mois. Les autorités ne se sont attaquées qu’aux fêtes payantes, mais nous ont mis la main dessus quelques fois. Le message est simple : on ne veut pas entendre parler de vous, et tout se passera bien.
Faut dire qu’à la réunion, une énorme teuf avec Manu le Malin, Jeff Mills ou Laurent Garnier (je les prends en exemple, héhéhé), avec un gros flyage, ne pourrait guère rassembler que 1000/1200 personnes. C’est dire l’étendue du public ;-)))
alors, avant qu’on fasse une teuf à 3000 personnes, les keufs ont le temps 🙂

Vos projets pour l’avenir ?

Madagascar !! La grande île nous attire de plus en plus. On a quelques contacts là-bas, on y fera peut-être une teuf pour le 1er de l’an. Pour le moment, on continue à évoluer, racheter du matos, trouver les connexions, etc.. Mais ya des chances qu’on fasse un road trip à Mada d’ici un an 🙂 Et qui sait, Mada deviendra peut-être le Goa des hardcoreux, héhéhé 😉

ITW Yvan (Fremens Process) par dFlo

Photos : Buz / Fremens Process

Comments are closed.

Post Navigation