Blog

SOLID WATER – MAINS D’OEUVRES – PARIS

Date : 18-10-2003

flyerpti

Fête (not free !) assez changeante, éclectique tant pour la programmation que pour le public, et au bout du compte, malgré une fin à 4H, bien jouissive…
On est arrivé, la soirée avait déjà bien débuté… le collectif  « vainqueur DMC 2002 » (je suis content pour eux) était déjà passé… et avait cartonné paraît-il… bon tant pis. On se fait accueillir par Kid Acné, qui vient de signer sur Lex records, subdvision hiphop de Warp…
Set très (trop pour moi) hip hop rappé, sauf sur la fin où il s’est plus orienté sur du vieux funk et de l’electro (court passage). Pas du tout de prise de tête dans le mix : des enchaînements archi basiques, très rapides, très « jte-fais-écouter-mes-derniers-vinyls ». Un gros bof, donc, le pouce bien tourné vers le sol. Ambiance plutôt blabla – tise, tranquille et en fait pas désagréable pour une arrivée.

Live de France Copland ensuite : « bienvenue au congrès de l’UMP ! » gueule Krikor (la moitié de Copland), euh, c’est con mais ça surprend… regardez les quelques images (désolé pour la qualité), vous comprendrez mieux ! Ce live était vraiment excellent, purs sons, très claquants, bien techno (même un passage à la limite du transcore, ça se fait encore ? joie !), quelques minutes bien coreuses à la fin, une manière de te titiller avec des breaks, des tits sons indus ou acid qui grignotent le cerveau et énervent les guibolles, et la prestation qui va avec : 2 timbrés en cravate et masques de sarko à l’expression maligne, qui se mettent à bondir dans tous les sens derrières leurs machines, avec le petit détail qui tue : les lights = des gyrophares.. j’ai capté un peu tardivement ce que voulait dire « Copland » (pas fort en anglais le gars, ou carrément lent d’esprit !!).

The micronauts ensuite, sur laptop et platines : bien techno, assez minimal, du plaisir simple pour les oreilles et les pattes.

Le chill-out : mix de trucs assez improbables, mais bien rigolo, electro, disco, new wave, rock (mmm les stooges), etc… je crois que c’était l’équipe de dirty ( www.d-i-r-t-y.com ) qui s’est relayé… particulier mais c’est du bon coton tige !

Petite parenthèse : « this is not a love song », qui chante ça déjà ? (P.I.L : Public Image Limited : Le groupe électro-new-wave de Johnny Lydon (Johnny Rotten des Sex Pistols :))

y’avait des projections dans la salle cinéma en début de soirée, mais on est arrivés trop tard pour même aller jeté un coup d’œil. Des bons visuels dans les 2 salles….

La tite conclusion : France COPLAND !!!!! bon délire à aller voir …

Le lieu est vraiment sympa (les 3 ans d’UWe, c’était là, et c’était bon, y’a aussi eu une soirée Rephlex), mais c’est dommage qu’il soit si rarement (et si incomplètement) exploité pour les soirées…

Lieu ( http://www.mainsdoeuvres.org ) et soirée (Solidwater, il doit y en avoir une tous les 2/3 mois, je crois) à découvrir, ça change, ça désencroûte…

solidwater181003_01

solidwater181003_02

solidwater181003_03

solidwater181003_04

solidwater181003_05

solidwater181003_07

solidwater181003_08

solidwater181003_09

solidwater181003_10

solidwater181003_11

Report + Photos : Kebes

* STAR TREK ROOM

Projections de documentaires et reportages agités featuring Richard Kern, Larry Clark, Early Büro footages and more !

SCRATCH
« SCRATCH – une recherche typographique au plus profond du Son » [éditions Pyramyd]

Le scratch par l’écrit ! Laurent Burte donne une brillante lecture graphique du scratch, cet emblème de la culture musicale contemporaine. À travers de signes inspirés des manipulations de base des platines, il a inventé et dessiné des caractères typographiques pour exprimer ce langage musical. Cet ouvrage, à la fois théorique, pratique et graphique facilite l’apprentissage des figures et ouvre les portes de l’univers du turntablism.

Comments are closed.

Post Navigation