Blog

SPEEDBOAT PARTY – HARDCORE TO SPEEDCORE

Date : 05-11-2005

speedboat_rectoweb

J’ ai pris une grosse grosse claque. Tous les artistes ont assurés.

Rappel du line up:
Atavistic Avatar (Fr) (Bungalow style)
Etree (Fr) (Bagheera/Pendeho rcds)
Ton Pire Cauchemar aka Axm (Fr) (Klinykal/Koréine)
No Name vs Mouse (Fr) (Hangars Liquides/Fischkopf rcds)
Gabba Front Berlin GFB (De) (Digital Inferno/Brain Distorsion)
Lawrencium (Fr) (Destruction/Mascha rcds)
La Peste (Fr) (Hangars Liquides)
Neurocore (Fr) (Hangars Liquides)

et les breaks plus softs ont été assurés par:
jill (corro / mato), mix jungle… ou tek…
marakooja, mix ragga / break beat
no name, mix tek/electro
la peste, mix surprise (pas hc ni ambient)
wolf (test), mix electropunkbreaaks imprévisible
guizou (test) mix d\’n\’b
beru (test / ozore) mix on verra bien quoi

Seul deux de mes amis m’ont fait confiance sur ce coup là: « Speedcore, oh non ça va être inécoutable, un public de surexcités qui te bousculent et qui font la gueule, pas pour moi nanani nanana ». Grave erreur.
Nous arrivons sur les coups de 1h00 (salut Tripsy !), pour le live des soeurs No Name et Mouse. Énorme.
Grosse transe collective sur le « main » dancefloor. Trop trop bon. Des rafales de kicks et de samples archis travaillés se superposent à la vitesse de la lumière (si,si…), provoquant une distorsion de l’espace-temps dans ma tête. Musique paradoxale, à la fois vide et dense, qui crée l’osmose par le chaos…c beau.
Le dancefloor est plein à craquer, le public est hypnotisé par ce son rare, à la fois complexe et primitif joué par deux femmes extra-terrestres, concentrées et souriantes.
Ce qui a suivi, a été au top niveau aussi (cf line-up) et on a du mal à savoir dans quel univers on est, on voyage de fréquence en fréquences toutes aussi belles les unes que les autres.
Chaque artiste sera remercié par des cris de joie, le public exulte, moi aussi.
Suis-je dans le ventre de ma mère, au cœur d’un vortex, dans le noyau d’un atome ? Non, non, ouvre les yeux Micha, t’es à Paris sur une péniche, en teuf, fais tourner ta bière s’teup!…

La deuxième salle passe du très bon son aussi. Bons mixs break-drum-ragga jungle-mashup. Du krumble, kid606, et autres bootlegs electro hiphop + un live electro techno barré des soeurs Michelson avant la fermeture.
Petite salle très agréable quand on veux redescendre un peu du bord de la falaise speedcore, en buvant une bière à 2 euros et en tapant quelques pas de danse!
Ambiance presque sexy…plutôt carrément même Ahhhhhhhhhhhhhhhhh!!!

Pour conclure, j’ ai eu la sensation que cette expérience sonore extrême aura rééquilibré mon ying et mon yang :)))
En tout cas elle aura remis à zéro le compteur d’ années de soirées inabouties musicalement dont on revenait souvent frustrés. (mon dernier vrai kif était une « Cavage » à Alternation en 2002)
Très bonne sono, limite un poil trop forte parfois dans la grosse salle, mais des femmes, des femmes, toujours des femmes (j’aime bien) et un public idéal, pointu, pas « punk à chien », venu de partout Hollande, Allemagne, province… et à 8:00 tout le monde sort rassasié, pas besoin d’after me diront certains 🙂

Alors merci aux artistes, au public, à Test, et surtout à Gerardspeedcore pour cette merveilleuse soirée.

speedboat_versoweb

floor

gfb_lawrencium

moi_remi

Photos + report : meusha

100_0239

100_0247

100_0251

100_0254

100_0257

100_0261

100_0268

100_0273

100_0276

100_0278

Photos : Grayve

Comments are closed.

Post Navigation