Blog

TEKNIVAL DE L’ECLIPSE

Date : 07-08-1999

flyer

En attendant l’Apocalypse : un mauvais tekni pour mourir !!

Ambiance étrangement pépère donc pour ce tekni à Oeuilly, pourtant le seul « officiel » en France à offrir aux teufeurs la possibilité de se retrouver dans la zone d’éclipse totale : en gros, tekos déserté par les amateurs de trip-confort, car évidemment dans cette partie septentrionale de l’hexagone, c’est pas le délire des plages méditerranéennes. Quoiqu’on ait pu, nous aussi, patauger, s’éclabousser, et se baigner… dans la gadoue !!

Mais au moins l’endroit était vraiment joli-joli, situé entre un étang et une colline verdoyante. Malheureusement très peu de sons avaient pris le risque de venir subir le sale temps du nord. Parmi les irréductibles on a apprécié la présence de D-phazé, où l’accent était mis sur la qualité du son (ça fait plaisir de pas se faire cracher dans les oreilles) et de DST, qui s’était arrangé un coin bien sympathique et a eu la bonne idée de passer quelquefois du dub/break-beat (en plus ils avaient Goldorak dans la place, et aussi des beaux graffs).

dphaze

L’association Freaks Factory pouvait parer à toute éventualité (excepté quand même les tremblements de terre, tornades ou cyclones qui devaient caractériser la fin du monde !!) et a dû sauver pas mal de gadoue-psychoteurs, grâce à l’accueillant chapiteau (genre cirque, vrai chapiteau bien grand) sous lequel était installé le son. Leur déco était la plus élaborée de toutes, à base de suspensions et de projections (déjà vues ailleurs….). Pour le son, dommage, c’était vraiment pas ça : ambiance… « vent dans les feuillages » ?? Là aussi des DJs et zicos de tous styles ont pu s’exprimer : pas mal de break-beat, de drum’n’bass et même du rap, mais aussi de l’immonde trance ou de la variétoche 80’s (ce qui peut être drôle…à petite dose).

freaksfact

L’association Technoplus était aussi représentée et s’était aussi donnée du mal pour préparer un gîte chaleureux ou, comme d’habitude (et c’est bien cool, merci Technoplus), on pouvait se ravitailler gratos en eau, se baffrer de tagadas en découvrant la nouvelle doc sur le GHB…, découvrir si on s’est pas fait refiler-d’la-dobe-parazar, et aussi, pour l’occas’ dénicher les lunettes spéciales éclipses qu’on avait zappées. A part ça on a eu vent de quelques bons lives de 69db (mais il avait déjà quitté le front quand on est arrivé) et de Core-tex (mais là, on n’a pas eu la chance d’être au bon endroit au bon moment.

dst

pipe

Bref on a dû arriver sur le tard, et on n’a ressentie aucune énergie musicale particulière en ce qui concerne les sound-systems… On a quand-même bien rit en écoutant du bon hard-core (old-skool) au son des D-phazés. Puis on est reparti après l’éclipse (qu’on a eu la chance de pouvoir regarder), après qu’un des sons présents ait fait péter la mégalo de l’éclipse totale sur « Ainsi parlait Zarathustra », de Richard Strauss…

bleuvichy

goldorak

Report : Olga
Photos : defflo

Comments are closed.

Post Navigation